OPERATION TICOM

Published on: Aug 20 2013 by Fred

Ceci est le premier billet sur TICOM.

“TICOM” (Target Intelligence Committee) est le nom de code d’une organisation et opération secrète menée conjointement par les anglais et américains lors de la chute de l’Allemagne nazie. Son cadre a été défini en octobre 1944 alors que la fin du conflit sur le théâtre d’opérations européen est imminente.

La source principale des billets concernant TICOM sur ce blog sont les documents qui ont été déclassifiés par la NSA en 2009. Ils sont disponibles sur le net, notamment ici.

Declassified TICOM document header

L’opération visait à glaner un maximum d’information sur les connaissances du IIIème Reich et ses alliés en matière de cryptographie, et pour cela les 4 objectifs suivants ont été fixés :

  • connaître l’étendue de l’effort de cryptanalyse des allemands contre le RU et les USA
  • empêcher que ces informations tombent dans “de mauvaises mains” lors de la retraite des troupes allemandes
  • exploiter les techniques et inventions allemandes avant qu’elles ne soient détruites
  • rechercher tout renseignement qui pourrait être utilisé contre le Japon

Aux yeux des anglais et américains cette opération est alors primordiale. L’effort sans précédent de cryptanalyse des moyens de chiffrement de l’Allemagne et la source de renseignements “Ultra” qui en a découlé est un des principaux atouts qui leur a permis de faire basculer le conflit en leur faveur. Ils n’ont jusqu’alors pu qu’esquisser l’ampleur du travail abattu chez leur adversaire et cherchent à s’assurer que leurs propres méthodes de chiffrements sont sûres.

Au printemps 1945, l’ampleur de la débâcle allemande rend la localisation de cibles pertinentes très compliquée. L’idée de départ, qui était de parachuter des unités de recherche de matériel et de toute personne ayant travaillé dans le Chiffre, est abandonnée. Il est alors décidé que des unités spéciales ayant les mêmes objectifs accompagneront l’avancée des troupes alliées.

A noter que les troupes françaises étaient également mises à contribution car un ancien m’a raconté qu’on demandait aux soldats de récupérer tout matériel relatif au Chiffre et de le transmettre à un correspondant anglais ou américain.

L’opération TICOM est un succès car elle a permis de glaner près de 4000 documents pertinents (5 tonnes), du matériel de cryptographie a été saisi et de nombreuses personnes liées au Chiffre ont été capturées et interrogées.

Si l’opération TICOM a permis d’avoir une compréhension approfondie du fonctionnement des services du Chiffre et des avancées des allemand en matière de cryptographie, elle a surtout permis aux anglais et américains de constater leur supériorité dans le domaine et de s’assurer que personne ne puisse les y égaler avant des dizaines d’années.

 

Filed under: TICOM, Un peu d'histoire
Tags: , , , , ,

Leave a Reply

*

*